• Les otages - Morts pour la France

    Accueil50 hommes, résistants, militants, syndicalistes, anciens combattants de la guerre 14-18, communistes et non-communistes, appartenant à toutes les couches sociales et de tout âges, sont passés sous le joug des Armes allemandes.

    Il s'agit de 27 internés du camp de Choisel près de Chateaubriand, de 16 Nantais emprisonnés à Nantes et 5 autres internés à Paris. Le jeune Guy Moquet a seulement dix-sept ans.

    Deux ont été acquittés lors du procès M Dauguet et Me Ridel. Ce qui porte à 48 le nombre des otages fusillés.

    Le 20 octobre 1941 cinq furent fusillés au Mont Valérien à Suresnes et le 22 octobre seize au terrain du Bêle à Nantes et 27 à la Sablière à Châteaubriant. 

    On note la rapidité "d'exécution" des Allemands qui suivit l'attentat contre Hotz le 20 octobre 1941 le matin.

    En image : lettre du sous-préfet de Chateaubriant dénoncant aux autorités allemandes des détenus communistes SHD - Photos : Les otages

    _______________________________ 

    Le 10 juillet 1940, Sénateurs et socialistes votèrent les pleins pouvoirs à Pétain, qui le mois suivant fit condamner à mort De Gaulle, puis trois mois après serra la main de Hitler à Montoire.

    Les faits se suffisent à eux mêmes.